Reportage de Joëlle L.

joelle l

Joëlle : “Inspirant, bienveillant et bien construit“

Je me suis inscrite à la formation Expérience CAP parce que je souhaitais retrouver mes capacités intellectuelles. J’étais persuadée qu’en récupérant mon cerveau je pourrais avoir plus de facilités à faire les choses car je me sentirais plus confiante. Je me disais également que les récupérer passerait forcément par de la libération émotionnelle. 

L’envie de se mettre en mouvement

J’étais bien décidée à me sortir de mon inertie et la masterclass de Mylène m’a vraiment “parlé”, comme on dit. C’était de toute évidence un discours issu de l’expérience, digéré et « tripellectualisé ». L’authenticité de ce discours et les conditions pour s’y sentir prête aussi m’ont convaincue de m’inscrire au programme ! 

On est là parce qu’on veut passer à l’action, ce n’est pas une thérapie. Cela s’inscrivait dans la continuité de démarches thérapeutiques personnelles. La présence de défis au sein du programme ainsi que du questionnement m’a paru très intéressante. Le bon questionnement est selon moi à la base de toute remise en question efficace !

Un processus de changement. 

J’aurais tendance à  dire que j’ai pu voir de réels changements depuis que je suis dans le programme ! Il est vrai que j’utilise également l’EFT, et je continuais jusqu’à il y a quelques mois l’hypnose. J’ai également des séances d’ostéopathie et d’acupuncture qui m’apportent beaucoup. 

C’est difficile de déterminer ce qui fait le plus de bien, mais je peux dire que le module 3, par exemple, m’a plongée dans le sentiment d’amour. Le module 4 m’a clairement fait avancer sur les blessures. En le refaisant, le module 2 quant à lui m’a fait prendre conscience de ma présence sur terre. Ça a l’air bête mais c’est essentiel car tout commence par ça ! J’ai repris toute la formation deux fois. Cela a vraiment été salutaire. 

Les sessions individuelles et collectives sont un vrai plus dans lequel on aimerait baigner davantage pour nous soutenir dans nos efforts. Comprendre l’idée de prendre rendez-vous, pour moi, a vraiment changé la donne. En fait, je comprends que toutes ces démarches s’enrichissent et contribuent à un épanouissement général. Le groupe Facebook est moins mon truc. En revanche, l’élan de chacune de ces instances d’échanges est très motivant et important.  Ça donne clairement des ailes. La séance collective VIP est vécue comme une récompense. J’ignorais leur existence jusqu’à l’invitation que j’ai reçue récemment.

Des outils puissants

Pour prendre des exemples concrets: 

  • Le jour où j’ai travaillé sur mes blessures, j’écrivais sur les formulaires-défi, en larmes et en sentant une véritable libération. Depuis ce jour, je vis mieux certaines situations en déroulant à nouveau le modèle mentalement. Cet exercice m’a permis de désamorcer beaucoup de tensions et de crises.
  • L’expérience sur les valeurs s’est passée lors d’un entretien individuel avec une Coach CAP. C’est tout en parlant avec elle que la valeur de « réalisation de soi » est apparue à mon cœur. Jusque-là, je ne pensais pas que laisser une empreinte dans le monde était à ce point important pour moi ! 
  • L’événement le plus récent s’est produit lors d’une visualisation guidée par l’une des Coachs CAP sur le thème de « Sa vie idéale”. Là j’ai réalisé que je souhaitais faire quelque chose en plus de mon travail et non à la place de celui-ci. Je veux faire des choses qui ne m’engagent pas sur du long terme car j’ai beaucoup de temps à rattraper pour faire des choses pour moi et pas encore pour les autres… ou en tout cas pas pour le moment ! Ce jour-là m’a fait réaliser que j’avais besoin de me nourrir comme personne ne l’avait fait auparavant. C’est à cela que j’emploie mon temps désormais

Ce que je ressens, c’est que grâce au programme, l’idée de faire quelque chose de ma vie est plus proche de “que vais-je faire” plutôt que de “est-ce que je peux le faire”. Les graines qui m’ont menées à cet état d’esprit ont été semées à l’aide de petites phrases, de  défis, d’exhortations, d’éléments de langages valorisants… bref d’outils divers qui sont désormais dans ma boite à outils lorsqu’une situation à traiter se présente. 

Mon objectif actuel 

Trouver au travers de la recherche de mon alignement l’activité qui me ressemble. C’est un peu un double objectif. 

De trouver la paix et l’activité ou les activités qui me correspondra(dront). J’ai plusieurs idées. La priorité est de me nourrir encore. Je sens un gros besoin de combler mes vides, mes lacunes, mes retards.

Dans cet ordre d’idée, j’envisage l’ouverture d’un blog qui parlerait de choses qui m’intéressent et que je fais. Je pense également à un blog avec une rubrique de bonnes nouvelles. J’ai déjà commencé à jeter quelques idées de rubriques sur le papier et à lui trouver un nom « Labonnenouvelle.unlog.fr ». je n’y ai pas encore mis d’éléments.

L’idée d’une formation dans le massage thérapeutique et/ou la médecine chinoise ou dans un tout autre domaine lié à l’investissement immobilier.

Je me dis que si mes actions et ma confiance en moi grandissent davantage, je pourrais être plus ambitieuse… 

Un conseil pour les personnes qui hésiteraient à se lancer ? 

Si j’hésitais à me lançais, je n’aurais pas envie de lire des choses communes comme « il faut y aller ca en vaut vraiment la peine« ,  J’inviterais plutôt les personnes qui hésitent à pouvoir discuter avec quelqu’un qui s’est trouvé dans la même situation et qui a vraiment atteint un objectif. 

Je conseillerais également de bien observer la construction du programme car c’est ce qui m’a plu dans la masterclass. On commence déjà par se poser la question de pourquoi je veux m’y inscrire, pour arriver à une définition d’un objectif clair (mais qui selon moi passe par la case obligatoire de  »trouver son alignement » sans lequel rien ne me paraît possible). Ensuite on prend conscience de sa propre existence au travers de ses différents corps. Autrement dit, on réalise qu’on est présent, qu’on a une existence à la richesse jusqu’ici ignorée et dont il est nécessaire de prendre soin en étant le plus souvent connectée à soi que possible.

On le fait par le biais de l’amour et de la bienveillance. C’est ainsi que notre première contribution au monde s’exerce. C’est presque de la mathématique émotionnelle. Si ma joie est supérieure à la tristesse de mon entourage alors la valeur de la tristesse de mon entourage devient proche de l’infini. 

Je m’arrête là car je vais un peu loin. J’ai pu m’inscrire au programme parce que je voulais vraiment  me sortir d’un sentiment de déception constant, de passer à côté de moi, de mon potentiel, de projets qui pourraient m’épanouir. C’est à mon sens indispensable pour bien commencer le programme, en avoir envie

J’ajouterais que pour toute démarche de ce genre, il est nécessaire selon moi de constamment rester connectée avec ses besoins, ses émotions, à sa vie intérieure. Le programme offre un arsenal d’outils pour le faire et c’est très important de le considérer comme tel. C’est l’exercice le plus difficile à faire mais cela m’a permis de rester accrochée à mon objectif.

Enfin je terminerais en disant que cette connexion à soi, on y prend goût ! Le fait de m’être mise au centre de ma vie – et non plus de mettre la vie des autres au centre de la mienne – m’a amenée à me traiter comme la personne la plus merveilleuse au monde. Si on regarde cela « froidement » ; de fait, je suis pour moi la personne la plus importante au monde. C’est MA vérité absolue.

Le bonheur est une décision que l’on prend et qu’il est indispensable de chérir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.