Reportage de Fleuriane P.

fleuriane p

Fleuriane : « Autorisation, Bienveillance, Acceptation, Patience » 

Ma problématique lors de l’inscription était l’état dépressif dans lequel je me trouvais et dont je ne savais pas du tout comment en sortir.

Qu’est-ce qui t’a poussée à rejoindre le programme ? 

Je ressentais un mal-être constant, j’avais des  moments de grandes colères, j’étais coupée des sensations et émotions (malgré les colères apparentes qui, pour moi, reflétaient un certain refoulement). J’étais donc coupée des choses qui me procurent du plaisir ou qui sont simplement capables de m’apaiser au moins un peu. Je  n’étais plus en capacité de m’engager dans quelque chose… 

Je me suis posée des questions avant de m’inscrire. Me sentant profondément enfoncée dans  ma situation, je me suis demandée si j’allais y arriver. J’avais peur de ne pas parvenir à obtenir  de résultats en suivant cette formation, d’autant plus par rapport à l’investissement financier. 

Finalement, ce qui m’a convaincue de m’inscrire au programme était l’urgence que je ressentais par rapport à mon état de santé. Également, j’avais découvert le blog les défis des filles zen à peu près 5 ans plus tôt et, à cette période, je ressentais déjà la bienveillance de Mylène transparaître au travers des articles. C’est un petit peu instinctivement que je me suis souvenue du blog et que j’ai découvert qu’une formation était proposée. Je pense avoir été rassurée par le fait que j’avais déjà parcouru le blog et échangé quelques années auparavant par email avec Mylène. 

Qu’est-ce que le programme t’a apporté ? 

J’ai parcouru et effectué les pratiques de tous les modules du programme et j’ai eu tous les  rendez-vous de coaching. Et je peux dire que j’ai vu des changements depuis le début du programme : 

  • Je n’ai plus – ou nettement moins – de moments de grandes colères 
  • Je parviens à ressentir du bien-être
  • J’arrive mieux à lâcher prise

Lorsque j’ai commencé à me programmer des séances de  méditation tous les jours, en début de formation, je n’arrivais pas à lâcher la pression. Dès que j’avais la sensation de ne pas « y arriver » (de ne pas être assez attentive et concentrée mais, finalement, j’ai la sensation que c’est comme un muscle, que ça se développe au fur et à mesure des pratiques) ou que j’entendais un peu de bruits autour de moi, j’arrêtais immédiatement et je me retrouvais dans un état de colère encore plus grand que celui qui  précédait la méditation. 

Maintenant, il m’arrive certaines fois (surtout le soir) de me retrouver  dans un état de « semi-conscience » lorsque je fais une pratique de relaxation ou autre. 

De plus, j’ai réussi à me tourner vers ce qui m’attire dans le plan professionnel, même si cela n’a pas  été facile. Pour le moment, j’effectue une activité qui me correspond, j’arrive à me déplacer jusqu’à ce lieu sans me demander le matin si oui ou non je vais y aller. 

Je dirais que le module qui m’a le plus aidé est le deuxième module concernant l’intention et l’écoute. C’est principalement lui qui m’a permis de me reconnecter à mon corps et au monde qui  m’entoure et ainsi à identifier les choses qui me font du bien ou du mal, à identifier des petits  plaisirs, les choses qui me ressourcent énergétiquement et celles qui me vident. De ce fait, il m’a indirectement aidée à répondre à certaines pratiques du programme qui faisaient parties  d’autres modules. 

As-tu eu des moments de doute ? 

Oui, j’ai eu des moments de doutes dans mon cheminement. Au début, je me disais que je  n’étais pas assez volontaire pour parvenir à changer certaines choses. J’avais peur d’aller dans une direction qui ne me correspond pas. Malgré mes moments de colères, j’avais  l’impression de ne pas ressentir grand-chose auparavant et j’avais peur de ne pas réussir à  retrouver certaines sensations ou émotions (crainte encore d’actualité, mais les choses  reviennent petit à petit, ça prend plus ou moins de temps). 

Le programme m’a aidée à me remettre en marche. Il a été pour moi un très bon point de départ. Je me suis « arrêtée » pendant une certaine durée pour me remettre en question et tester certaines choses que je n’avais encore jamais essayées auparavant à l’aide de la formation.  En mettant en place au quotidien des clés qui sont proposées, j’entretiens mon petit jardin intérieur avec des choses qui contribuent à mon bien-être. 

D’ailleurs, depuis que je suis arrivée au bout du programme, je me mets nettement moins de pression et je n’ai pas spécialement besoin de penser à la formation pour que naturellement des choses continuent de  se mettre en place !

Quel est ton projet aligné aujourd’hui ? 

Mon projet aligné est de continuer à laisser de la place aux sensations et émotions que j’ai  encore du mal à accueillir. J’ai tendance à être impatiente mais j’ai pu constater que des  choses se sont modifiées rapidement et que d’autres demandent un peu plus de temps. Pour  certaines ça a pris quelques semaines, d’autres quelques mois, un an ou plus. 

La patience est primordiale. Accepter que certaines choses prennent plus de temps à  « guérir », s’autoriser à avancer à son rythme et faire de son mieux pour rester bienveillant avec soi, même lorsque l’on a tendance à se mettre la pression et à vouloir tout faire bien et rapidement. 

J’ai bien avancé sur ce plan mais j’aimerais, pour la suite, accepter et dépasser l’indifférence que je peux encore ressentir, à certains moments plus que d’autres. C’est un peu comme une  réaction automatique qui se manifeste encore, j’espère et je sens que l’armure se fragilise peu à peu et perd de ses couches. 

Un mot de la fin ? 

Avant la formation, je pensais que c’était peine perdue pour moi, que je n’allais pas m’en sortir, que je n’arriverais pas à changer mon état… Finalement, je pense avoir bien avancé depuis ce temps et je continue mon petit chemin avec plus de calme et de bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.